La faiseuse de vagues

S’il nous est possible aujourd’hui de porter le maillot de bain que l’on veut, il nous faut pour cela remercier l’Australienne Annette Kellermann. Mais ne lui accorder que ce crédit est bien trop juste au vue de son parcours et de sa carrière.

Kellermann en maillot et bas

Née en 1886 en Australie, Annette est issue d’une famille de musicien/ne/s, son père est violoniste et sa mère pianiste. Les premières années de sa vie ne semblent pourtant pas la promettre au destin qui fut le sien. Pour remédier à une faiblesse musculaire dans ses jambes (il pourrait s’agir de la polio), ses parents l’inscrivent à l’âge de 6 ans à des cours de natation. La nage permet à Annette tout d’abord de vaincre son handicap : à 13 ans, ses jambes sont parfaitement normales. Mais aussi de se révéler : à 15 ans, elle gagne sa première compétition de natation. Elle va par la suite chercher à faire de la natation plus qu’un simple sport de compétition - elle en fait un art en promouvant par sa grande renommée la natation synchronisée lors de spectacles aquatiques, mais aussi un art de vivre visant à rester en forme. Et si c’est principalement par la natation et son rôle dans l’évolution du maillot de bain que Kellermann est rendu célèbre à son époque, son action en faveur des femmes ne s’est pas limitée à ça : elle fut aussi actrice à Hollywood, auteure, sirène, recordwoman …

Kellermann en train de nager

Commençons par ce qui la fit connaître, la natation. Grande nageuse, elle remporte plusieurs compétitions en Australie avant ses 20 ans, tout en donnant des leçons à la piscine de Melbourne où ses parents ont déménagé. Et en 1905, alors qu’elle n’est âgée que de 19 ans, elle tente pour la première fois la traversé de la Manche à la nage. Elle essayera 3 fois, chacune se soldera par un échec, mais qu’Annette expliquera en déclarant : « J’ai l’endurance, mais pas la force brute. ». Cela ne l’empêche pas de continuer les compétitions et les défis. En juin 1906, elle remporte une course de 27km sur le Danube, battant par la même occasion la première femme à tenter de traverser à la nage la Manche (en 1900, sans succès), la baronne Autrichienne Walburga von Isacescu.

Maillots de bain ca 1890

C’est dans le cadre de sa pratique sportive qu’elle va populariser le port du maillot de bain une pièce. En effet, les précédents maillots considérés comme décents pour les femmes étaient composés d’un pantalon long couvrant les chevilles, et par-dessus d’une robe en laine, très lourde une fois mouillée. Pour Kellermann, ce costume la gêne dans ses mouvements, et elle va commencer par enlever la robe, puis porter le costume de bain au départ réservé pour les hommes. Encore loin de notre maillot de bain une pièce actuel, on peut le décrire comme un T-shirt et un short long cousus ensemble. Lors d’une représentation devant la famille royale d’Angleterre, on lui demandera de porter de grandes chaussettes sous son costume, afin de ne dévoiler aucune parcelle de peau. Ce maillot est considéré à l’époque comme très provocant car très proche du corps. Kellermann sera même arrêtée en 1907 sur une plage dans le Massachusetts pour indécence alors qu’elle porte ce maillot. Le juge classera finalement l’affaire en acceptant l’argument de la nageuse concernant l’importance de la liberté de mouvement dont elle doit bénéficier pour nager. Cette controverse se révèlera être une grande publicité autour de Kellermann et du maillot de bain, une pièce. L’Australienne ouvrira même une ligne de mode favorisant le port de celui-ci. La popularité de la nageuse va aller au-delà du monde du sport, sa renommée la fait rentrer dans le showbiz de l’époque, et ses courses deviennent de véritables spectacles qui attirent les foules.

Kellermann en profite et elle cherche ainsi à mettre en avant la natation sous toutes ses formes, notamment comme mode de vie sain. Elle écrit un manuel de natation, ainsi que des livres de conseils pour rester en forme. Mais elle cherche aussi à faire de la natation un art, en popularisant la natation synchronisée en exécutant à partir de 1907 des ballets aquatiques dans de grands réservoirs d’eau. Grâce à ses spectacles, elle se produit partout dans le monde dans le rôle de sirène, faisant elle-même ses costumes afin qu’ils soient adaptés à la nage qu’elle imagine et pratique.

Kellermann dans A Daughter of God

Après les ballets aquatiques, la sirène Annette va à la conquête de Hollywood à partir de 1911. La plupart des films dans lesquels elle apparaitra auront comme thème principal l’eau, et les sirènes qu’elle incarne ont souvent un nom dérivé du sien. C’est elle qui fait une demande en mariage à son entraineur Louis Sullivan en 1912. Ils restent ensemble jusqu’à la mort de Sullivan, sans avoir d’enfants. Kellermann est pionnière dans les prises de vue sous-marines, et en 1916 elle déclenche un scandale en étant la première actrice principale à apparaitre nue pour une scène, dans le film A Daughter of the Gods. Elle est malgré tout cachée par sa longue chevelure, mais la scène, dans laquelle l’actrice est nue sous une cascade, est considérée comme inutile et provocante. Dans ce film, elle fait aussi un plongeon de 30m d’une tour dans la mer pour fuir sa prison. Malheureusement aujourd’hui la plupart de ses films sont considérés comme perdus.

Kellermann en costume de sirène

Après sa carrière hollywoodienne, Kellermann gère des spas et un magasin d’alimentation saine aux Etats-unis. Elle promeut des exercices de respiration et relaxation, publie des livres d’exercice physique et continue à pratiquer la natation jusque peu avant sa mort. Pendant le deuxième Guerre mondiale, elle organise et finance des spectacles de natation pour encourager les troupes alliées stationnées dans le Pacific austral. Nageuse, artiste et actrice reconnue, végétarienne, ambassadrice d’une vie saine et écrivaine, Annette Kellermann mène sa vie comme bon lui semble, à une époque où les femmes n’ont encore que peu de liberté de choix. Se moquant des conventions de décence encore en vigueur, elle adapte sa tenue et ses costumes à sa pratique, et non l’inverse, démontrant ainsi un esprit volontaire et affirmé.

Kellermann meurt en 1975, à l’âge de 89 ans. Ses cendres sont dispersées sur la Grande Barrière de Corail au large de l’Australie. Deux films retraceront sa vie et ses accomplissements, un premier en 1952 (Million Dollard Mermaid, où elle est incarnée par Esther Williams) et un second en 2002 (The Original Mermaid), celui-ci étant avant tout un documentaire. Elle a son étoile sur le Walk of Fame à Hollywood, ainsi qu’une place dans l’International Swimming Hall of Fame.

Pour en savoir plus :

  • Emily Gibson, Barbara Faith : « The Original Million Dollar Mermaid : The Annette Kellermann Story. » Allen & Unwin 2005.
  • Des scènes du film Venus of the South Seas
  • Le manuel de natation de Annette Kellermann, How to Swim

Avec le soutien de la COCOF - © 2009 Garance ASBL
© 2009 Garance ASBL - www.garance.be - info@garance.be