Journée d’étude « genre et espace public »

Vendredi 11 décembre dernier, l’ULB organisait une journée de réflexion sur le genre et l’insécurité dans l’espace urbain : la situation en Belgique francophone. Une journée riche en échanges et en informations avec des intervenantes belges, française et suisse.

Christelle Hamel de l’Institut national d’études démographique à Paris a présenté l’enquête Virage (Violence et rapports de genre) qui vient alimenter les données qui existaient déjà, notamment dans l’ENVEFF et des enquêtes Cadre de vie et sécurité. Tandis que l’ENVEFF date de 2000, les enquêtes CVS ne prennent pas en considération les rapports de domination existant dans notre société et donnent des résultats très faibles par rapport aux violences faites aux femmes. Il était donc temps qu’une étude supplémentaire vienne compléter les lacunes de ces deux précédentes. Virage apportera un regard genré sur les violences vécues par les hommes et les femmes, afin de pouvoir adapter la prévention et l’accompagnement des victimes. Comme les chiffres de Virage ne sont pas encore disponibles, Christelle nous a montré ce qu’on peut tirer des enquêtes CVS si on pousse l’analyse de genre plus loin, à l’exemple des insultes sexistes dans l’espace public (voir aussi notre newsletter de décembre 2015 pour un aperçu).

Ensuite, Marylène Lieber, de l’Université de Genève, a parlé d’une analyse du sexisme dans les espaces publics. Une intervention inspirante qui confirme que le travail de Garance sur ces sujets est non seulement cohérent mais aussi très nécessaire. À l’heure ou le projet des marches exploratoires à Namur est en cours et ou les problématiques liées au harcèlement dans les espaces publics sont très présents dans les médias, cet exposé nous a donné envie d’aller encore plus loin. Marylène Lieber parle notamment de harcèlement ordinaire plutôt que de harcèlement de rue. Ce qui permet de ne pas limiter celui-ci à la rue mais bien à la vie quotidienne et ce, dans tous les espaces publics, y compris les écoles et les universités par exemple. Une nuance pertinente qui permet d’avoir une vue plus globale de cette problématique. Autre apport intéressant : les différents cadrages du discours politique sur la sécurité et l’espace public. Marylène diffère entre un cadrage féministe de ce sujet, un cadrage visant les Autres comme source de problème et un cadrage très actuel de la commercialisation de l’espace urbain qui exige l’exclusion et la disparition des éléments dérangeants.

Durant l’après-midi, des intervenantes du réseau associatif bruxellois sont venues discuter de la situation en Belgique francophone. Claudine Liénard a parlé des ateliers de recherche de l’Université des femmes. Marie Gilow de l’Université Libre de Bruxelles est venue présenter sa thèse sur l’impact de l’insécurité sur la mobilité des femmes bruxelloises. Adelheid Byttebier, Échevine de l’égalité des chances à Schaerbeek, a montré les possibilités d’action dans sa commune par rapport à la participation citoyenne des femmes et au gender mainstreaming. Garance a participé à la table ronde avec les conclusions de son projet « Espace public, genre et sentiment d’insécurité » réalisé en 2012. Le cahier de recommandations sorti de notre recherche participative par des marches exploratoires vise à sensibiliser les professionel/le/s de l’espace public et de l’aménagement du territoire à la notion de genre dans les aménagements publics. Ce cahier de recommandations, bien que très riche, n’a pas encore trouvé de suivi structurel, mais nous espérons pouvoir faire rentrer l’analyse genrée dans les moeurs urbanistiques.

Cette journée très enrichissante s’est terminée par un tour de l’exposition Salope ! Et autres noms d’oiselles présentée à l’ULB jusqu’au 18 décembre prochain. Exposition qui questionne l’utilisation de certaines insultes utilisées contre les femmes. À travers le mot salope et ses avatars, l’exposition propose une vision de l’histoire des femmes et des attributs/représentations qui leur sont traditionnellement attachées.


Avec le soutien de la COCOF - © 2009 Garance ASBL
© 2009 Garance ASBL - www.garance.be - info@garance.be