Malaise matinal

Céline, 27 ans

Lorsque je suis montée dans mon tram, une personne a changé de place pour s’asseoir en face d’une jeune femme. A ce moment cela ne m’a pas paru étrange vu que ça arrive très souvent. Je me suis inquiétée quand j’ai été bousculée par la jeune fille en question qui est partie comme une furie s’installer à l’autre bout du tram. A ce moment mon attention s’est portée sur cet homme qui avait changé de place. J’étais assise plus loin et n’avais pas une vision claire sur l’homme, mais il m’a semblé qu’il se frottait l’entre-jambes avec insistance. N’en étant pas sûre, je n’ai pas réagi.

Cela n’a duré que quelques minutes. Par la suite il a commencé à fixer avec insistance une jeune femme située derrière la précédente. A ce moment, ces mains étaient visibles et en dehors de la fixation, cet homme ne faisait rien. Au bout de plusieurs minutes, il s’est levé d’un coup et est allé se positionner debout, près de la femme qu’il fixait. Il se tenait au siège de la femme (sa main était au moins à la moitié du siège et non à l’extrémité comme cela se fait habituellement et son autre main était à une accroche suspendue) de manière très rapprochée alors que le tram n’était pas bondé et commençait à se rapprocher d’elle. Je me suis alors levée de mon siège pour aller me poster debout à côté d’eux. Lorsque j’ai eu la certitude du côté insistant de son rapprochement (même il ne se frottait pas encore), vu que mon arrêt de tram se rapprochait, je suis intervenue pour lui demander de garder ses distances. Je l’ai fait haut et fort de manière à ce que d’autres personnes réagissent. La jeune femme auprès de laquelle il se rapprochait lui a alors également demandé de s’écarter et un autre usager a très fortement insisté pour que l’homme parte s’asseoir plus loin en lui donnant son siège.

J’ai alors du descendre de mon tram, puisque j’arrivais à mon travail. A la sortie, deux personnes m’ont dit que j’ai bien fait de réagir, mais je ne peux m’empêcher de me poser la question de la passivité des personnes autour. J’ai appelé la STIB pour leur faire part de ce témoignage espérant que ma carte mobib qui est tracée pourrait leur signaler le n° de tram et activer les caméras de surveillance afin de vérifier ce qui jusqu’à mon intervention n’était que du comportement suspect vu la difficulté de voir réellement ce qui se passait.


Avec le soutien de la COCOF - © 2009 Garance ASBL
© 2009 Garance ASBL - www.garance.be - info@garance.be