Il suffit de dire les choses

Hélène, 39 ans

Ce matin, doux dégel, envie de printemps, je mets une jupe avec des bas nylons.

Je m’installe dans le tram, assise seule sur la banquette prévue pour quatre.

Deux arrêts plus loin, un homme s’installe devant moi en prenant toute la place sur la banquette, la main sur ses genoux, et m’obligeant de fait à me reculer sur mon siège (alors qu’il y avait de la place pour quatre). Au premier mouvement de tram, je sens sa main froler le bas nylon de mon genou. J’ai un doute sur le fait qu’il l’a fait exprès, et je me recule encore pour mettre mes jambes hors de sa portée. Et là, il prend encore plus de place sur la banquette en plaçant sa main encore plus près de mon genou, « mine de rien ».

Je n’ai plus aucun doute sur ses intentions, et je recule encore mes jambes de façon claire, en lui disant bien fort « vous prenez beaucoup de place monsieur ! ».

Il s’est immédiatement levé et est allé ailleurs dans le tram.

C’est si simple de se débarrasser d’un importun : il suffit de nommer clairement ce qu’il fait pour manifester sa désapprobation.


Avec le soutien de la COCOF - © 2009 Garance ASBL
© 2009 Garance ASBL - www.garance.be - info@garance.be