17 décembre : journée d’action pour les personnes prostituées

Notre projet européen sur la prévention des violences dans le contexte de la prostitution a confirmé ce que nous pensions déjà : les personnes prostituées sont confrontées au quotidien à des discriminations et agressions multiples – mais elles ont aussi des ressources impressionnantes pour prévenir ces violences. Même si le projet et avec lui le financement sont terminés, Garance continue son engagement sur cette thématique. La plate-forme d’associations et de services créée pour organiser une journée d’action le 17 décembre 2010 a continué son travail en 2011 pour faire de cette journée un événement récurrent. Nous sommes fières de cette continuité au-delà d’un financement public, d’autant plus qu’ici ce sont des organisations féministes et des associations de terrain qui coopèrent sur un sujet controversé.

Cette richesse d’approches différentes se traduit en un large éventail d’actions. Pour le 17 décembre 2011, nous planifions la distribution de tracts dans les quartiers de la prostitution. En expliquant l’histoire et la raison d’être de la journée d’action internationale, nous voulons sensibiliser les habitant/e/s, passant/e/s et clients au droit des personnes prostituées à la sécurité. En plus, nous voudrions développer les ressources des personnes prostituées, par le biais d’ateliers d’autodéfense dans les bars et les hôtels, mais aussi par des cartes avec des conseils de sécurité. Comment appeler la police ou une ambulance, comment réagir dans l’immédiat en cas d’agression ? Ces questions seront brièvement abordées sur des cartes en français, anglais, bulgare, roumain, espagnol et albanais. Grâce au format de poche, les cartes sont faciles à emporter et garder sur soi au travail.

Nous sommes particulièrement fières d’avoir réussi à piquer la curiosité de la zone de police Schaerbeek, Evere et St Josse. Le groupe de travail « diversité » de cette zone nous rencontrera en décembre pour prendre connaissance des constats des services de terrain par rapport aux besoins de sécurité des personnes prostituées. Nous espérons que ce premier contact pourra évoluer vers une collaboration à plus long terme, y compris des formations pour les agent/e/s et un élargissement à d’autres zones de police.

A la plate-forme participent, outre Garance : Entre 2 ASBL, Espace P ASBL, Fédération des Centres de planning FPS, Latitude Nord, Maison des femmes de Schaerbeek, Ni Putes ni Soumises ASBL. La Commune de Schaerbeek prend en charge l’impression des flyers et des cartes de sécurité.


Avec le soutien de la COCOF - © 2009 Garance ASBL
© 2009 Garance ASBL - www.garance.be - info@garance.be