Stage sur la plage

Le Venezuela, c’est le pétrole et les parcs naturels, les plages caribéennes et les villages andins, les haciendas luxueuses des super-riches et les favelas. Pour deux de nos formatrices, c’était les vacances et le travail. Des vacances solidaires, car l’autodéfense pour femmes voyage aussi.

Sur invitation d’une Belge vivant à Caracas et qui connaissait le travail de Garance, nous avons pu prendre des premiers contacts avec le mouvement des femmes au Venezuela. Beaucoup de choses ont changé pour les femmes, et plutôt vers un mieux, depuis que Hugo Chavez est au pouvoir. Non seulement ses politiques socio-économiques améliorent la qualité de vie des populations les plus démunies, dont une majorité de femmes mais aussi depuis 2007, une loi garantit le droit des Vénézueliennes de vivre libres de violence. Cette loi rend punissable 19 formes de violence basées sur le genre, entre autres la violence psychologique, physique, sexuelle et économique, au travail, dans le couple et dans l’espace public, mais aussi la violence obstétrique. C’est un premier pas dans la lutte contre les violences, car il faut maintenant former policiers, juges et magistrats pour que la loi soit appliquée ! Il faut aussi créer des services qui accompagnent les femmes dans les démarches nécessaires et surtout réduire les inégalités qui mènent à la violence. D’autres revendications des femmes attendent également leur réalisation, par exemple la dépénalisation de l’avortement ou l’égalité au travail.

Est-ce que dans un autre contexte culturel qui, de surcroît, se trouve en plein changement, l’autodéfense féministe peut « marcher » ? La société vénézuelienne est caractérisée par une mentalité machiste très forte. Le port d’arme est autorisé et assez répandu dans la population (surtout masculine). Nous avons donné un premier stage pour les militantes du collectif Las Insumisas, un centre de documentation féministe à Carabobo. Elles ont participé avec enthousiasme et nous ont confirmé que notre approche d’autodéfense est un outil intéressant pour le contexte vénézuélien. Il permet de faire face au « piropo » (les interpellations sexistes incessantes dans la rue), de lutter contre les violences conjugales et sexuelles et d’accroître l’autonomie des femmes.

C’est à la même conclusion qu’est arrivé un groupe de militantes de différentes organisations féministes, réunies dans le réseau Araña Feminista qui ont participé à un stage à Caracas. Les idées de réponses collectives à la violence étaient pour nous particulièrement intéressantes. Par exemple la mobilisation des comités de quartiers en cas de violence conjugale dans un pays où les femmes ne peuvent pas se fier à une police le plus souvent corrompue et inefficace.

autodéfense à Marigüitar

Mais l’expérience la plus novatrice pour nous reste sans doute le premier stage d’autodéfense de Garance sur une plage. Avec des paysannes du Frente Nacional Campesino Ezequiel Zamora, nous avons discuté, bougé et travaillé à Marigüitar, au soleil et à l’ombre, au bord du golfe de Cariaco. Il reste à voir si cette formule peut s’imposer en Belgique également...

En passant, nous avons pu présenter l’autodéfense à El Entrompe de Falapio, émission féministe quotidienne (!) de la télévision de Caracas, Avila TV. Et bien sûr, nous étions présentes à la marche féministe du 10 mars (le 8 mars étant jour de carnaval) qui a été accueillie à l’Assemblée nationale. Parmi les nombreux slogans, celui qui a rencontré le plus de succès chez les participantes est « il n’y a rien de plus semblable à un machiste de droite qu’un machiste de gauche ». Malgré le fait que Chavez lui-même s’est déclaré féministe et a ainsi sorti le concept de sa position politique marginalisée, le sexisme reste quotidien, chez les compañeros aussi bien que dans les rangs de l’opposition. En tout cas, ces premières expériences nous encouragent à développer des projets pour partager avec les femmes vénézueliennes nos outils de prévention de violence. A suivre !


Avec le soutien de la COCOF - © 2009 Garance ASBL
© 2009 Garance ASBL - www.garance.be - info@garance.be