Mauvais suprise pour le frotteur

Tania, 49 ans

J’étais assise dans le bus et je lisais. Le bus était bondé et un homme se collait à moi. Passionnée par mon livre, il m’a fallu du temps pour réaliser que le bus était presque vide et que cet homme était toujours collé à moi : il frottait son sexe contre mon bras. j’ai d’abord été incrédule : je dois me tromper, je me fais des idées ! Mais non, il se frottait à moi avec insistance. Alors, j’ai eu honte et je me suis sentie sale. J’ai pensé descendre mais j’étais encore loin de ma destination. Cela m’a mise en colère : pourquoi aurais-je dû arriver en retard alors que je n’avais rien fait ? alors je lui ai crié d’arrêter de se frotter à moi et que c’était dégoutant. Il a bredouillé qu’il ne faisait rien. je lui ai répété d’arrêter de me coller. Il a fini par descendre à l’arrêt suivant. Je me suis dit que je ne devais pas avoir honte, que c’était bien lui qui avait tort, que je devais me faire confiance, et, surtout que j’avais bine agi.


Avec le soutien de la COCOF - © 2009 Garance ASBL
© 2009 Garance ASBL - www.garance.be - info@garance.be