Si cette Newsletter ne s'affiche pas correctement, cliquez ici.
Vous ne voulez plus recevoir notre Newsletter? Une remarque, une suggestion ? Contactez-nous

N° 107 – Septembre 2021


Combattre les violences envers les femmes : le rôle des femmes en situation de handicap


Dans le cadre du projet international No Means No, Garance organise une conférence en ligne (et gratuite !) le 8 octobre prochain (9h30-16h30).

Cette conférence cherche à contribuer à surmonter les divisions pouvant exister entre le secteur handicap et le secteur “anti-violence”, pour une approche intersectionnelle de la prévention et la lutte contre les violences faites aux femmes en situation de handicap. Elle vise également à donner la parole aux femmes en situation de handicap, et ainsi attirer l’attention politique sur leurs réalités à ce sujet !

Si l’on y réfléchit, il y a pourtant eu quelques bonnes nouvelles et quelques initiativePour améliorer l’accessibilité, une traduction simultanée en langue de signes LSFB, une transcription simultanée, et des présentations en Facile-à-Lire sont prévues

Avec des intervenant.e.s comme Christie Morreale (Vice-présidente du gouvernement wallon, Ministre de l'Emploi, de la Formation, de la Santé, de l'Action sociale, de l'Égalité des chances et des Droits des femmes), Anne-Françoise Cannella (Administratrice générale adjointe de l’AVIQ), Michel Mercier (professeur émérite et directeur du département psychologie de l’Université de Namur), Céline Brison (psychologue à l’asbl La Boulaie), Angélique Rousseaux (auto-représentante) Ann Van den Buys (membre fondateur et présidente de l’asbl Perséphone), et Sarah Schlitz (secrétaire d’État à l'Égalité des genres, à l'Égalité des chances et à la Diversité), on vous promet une conférence passionnante !
Inscriptions à la conférence: ici
Renseignements : ici

Par ailleurs, Garance propose encore des ateliers découvertes de l'autodéfense verbale et physique pour femmes en situation de handicap physique (gratuit et en ligne). Prochaine date d'atelier en ligne (en français): lundi 15 novembre de 9h30 à 16h30.

Renseignements et inscriptions pour ces ateliers : ici

Et pour le site du projet, c'est par ici



Des nouvelles de Garance 

L’empouvoirement des filles* et jeunes femmes*. Conférence internationale 

Le 11 octobre, journée internationale des filles, Garance organise une conférence en partenariat avec Autonomia foundation(Pologne) et Autonomes Frauenzentrum Potsdam e.V. (Allemagne) sur le thème: Force - Courage - Solidarité. L’empouvoirement des filles* et jeunes femmes*. A cette occasion nous aurons le plaisir de vous présenter les deux années de travaux effectuées sur cette thématique, de rencontrer nos partenaires et différents intervenants et d’échanger sur ce sujet. Qui, quoi et toutes les informations:ici

Garance cherche toujours sa nouvelle coordinatrice!

Garance cherche toujours sa nouvelle coordinatrice : une personne a l’écoute des besoins d’une équipe en pleine expansion et qui assure la pérennité do nos différents projets. Vous adhérez aux positions et aux valeurs de Garance (empouvoirement, inclusivité, solidarité et participation) ?Le sujet de la violence faite aux femmes vous mobilise ? Consultez notre offre sur facebook ou sur notre site .

Bienvenue à Teresa et Marie

Deux nouvelles recrues sont arrivées dans notre équipe: Teresa Iglesias Lopez qui est notre chargée de communication pour le projet européen No means No qui vise à rendre plus accessible l'autodéfense pour les femmes en situation de handicap. Et Marie Gilow qui rejoint le projet Femmes au parc, pour lequel nous travaillons avec des habitantes du quartier du parc de tour et taxis afin de le rendre plus agréable pour toustes. Marie remplace Roxanne Chinikar qui nous quitte pour de nouvelles aventures passionnantes. Merci à Roxanne pour ces 5 années de travail à nos côtés, et bienvenue Teresa et Marie!

Semaine d'autodéfense et de cyberautodéfense pour filles de 14 à 18 ans  

Les filles ne sont pas épargnées par la violence, mais elles peuvent découvrir par ces formations adaptées leurs possibilités d'action. Elles apprennent à reconnaître des signaux d'alarme, à chercher de l'aide, à poser et à protéger leurs limites de manière non équivoque, verbalement ou physiquement. La nouveauté de ce stage de Cyberautodéfense, c'est que nous avons adapté et actualisé les stratégies d'autodéfense au monde du net. Quand? Du 1 au 5 novembre 2021. Plus d'infos et inscriptions auprès de notre secrétariat par mail ou au 02 216 61 16.

On redémarre !  

Ca y est, la rentrée est là et avec elle la reprise des activités de Garance qui étaient suspendues pendant l'été. Le projet Enfants CAPables a repris ses activités de prévention des violences envers les enfants dans deux nouvelles écoles primaires : l'une à Liège et l'autre à Schaerbeek. C'est aussi le cas de la formation des animatrices paires du projet « femmes vivant avec un handicap intellectuel : actrices de leur sécurité » qui reprend ainsi que la mise en place des ateliers qu'elles animent dans leurs organisations respectives. Une rentrée riche qui réjouit toute l'équipe !

De la cybertautodéfense pour femmes  

Une nouvelle formation en cyberautodéfense pour femmes a vu le jour dans notre catalogue. Internet et les réseaux sociaux, sont pointés comme violents et des lieux où règnent, surtout pour les femmes et les filles, de multiples dangers. Qu'en est-il ? Les dangers sont-ils là où on les imagine? Et surtout, au-delà des conseils de protections de données, de mots de passe, de cryptage et de surveillance, comment y évoluer selon nos désirs et sans nous restreindre ? Faut-il des outils ou des techniques d'autodéfense virtuelles spécifiques  ? Nous explorons ces questions (et y répondons) avec vous pendant des ateliers courts de trois heures, en ligne et gratuits, les 14 ou 16 octobre 2021 de 18h à 21h. intéressées? Inscrivez-vous sans tarder par mail auprès de notre secrétariat ou au 02 216 61 16

Marre de te faire emmerder dans la rue ? Rejoins-nous pour des ateliers "faire face au sexisme" !  

Commentaires déplacés, sifflements, insultes... Toutes les femmes ont vécu, vivent ou vivront du harcèlement sexiste dans les espaces publics. Si toi aussi tu en as marre, viens partager ton expérience et découvrir des astuces pour y faire face !  Lors d'ateliers de 2h, organisés dans le cadre "Femmes* au parc", nous proposerons des techniques d'autodéfense verbale et pourrons échanger nos idées et expériences.
Chacune est la bienvenue !
Si tu es intéressée n'hésite pas à prendre contact par mail ou par téléphone au 0488/346592.


Des nouvelles du monde 

smiley

Nos mortes 

Depuis la dernière newsletter, le nombre des féminicides connus en Belgique a augmenté à 16. Le double-meurtre de Nathalie Maillet et Ann-Lawrence Durviaux a été bien médiatisé, mais pour toutes les mauvaises raisons. Garance a été interviewée entre autres par Les GrenadesL'Avenir et Vivacité, pour souligner le caractère lesbophobe et biphobe de ces féminicides et de leur écho médiatique. Nous avons aussi participé au rassemblement organisé par la Rainbowhouse. Par contre, le féminicide d'une inconnue dans un contexte de prostitution/travail du sexe est passé quasi inaperçu dans les médias. Un rassemblement a eu lieu à Charleroi.

smiley

Loi anti-avortement au Texas : les citoyen.ne.s encouragé.e.s à la délation

La nouvelle loi anti-avortement entrée en vigueur le 1er septembre au Texas, encourage les citoyen.ne.s à poursuivre en justice les médecin ou personnes se rendant complice d’un avortement dès le « premier battement de cœur du fœtus », c'est-à-dire dès six semaines de grossesse (y compris en cas de viol ou d’inceste). Cette loi rend un avortement sans craintes de poursuites quasiment impossible, vu qu'à un stade si précoce, beaucoup de femmes n'ont pas encore pris connaissance de leur grossesse. Selon les organisations de planning familial du Texas, 85% des avortements ont lieu après six semaines de grossesse. Cette loi va dans le sens inverse par rapport aux décisions juridiques prises dans d'autres pays comme le Mexique, visant à dépénaliser l'avortement.

Les lois de ce type ont jusqu'à présent été invalidées par la Cour suprême, sur base de l'arrêt Roe v. Wade qui reconnait un droit constitutionnel à l'avortement. Or, vu que la mise en pratique de cette nouvelle loi repose sur la délation par les citoyen.ne.s et non sur les autorités publiques, la Cour suprême – à majorité conservatrice – a refusé de l'invalider.

smiley

Autocollants LGBTophobes à Anvers

Le week-end du 11 et 12 septembre, des autocollants rappelant les "zones anti-LGBT" en Pologne sont apparus dans l'espace public d'Anvers et dans la province de Flandre orientale. Ils montrent un drapeau arc-en-ciel barré avec le slogan "gewoon normaal" (juste normal). Sur Reddit, repère de l'extrême droite, des photos des collages ont commencé à circuler. La police prend cet acte au sérieux et a chargé sa cellule diversité de l'enquête sur ce crime de haine.

smiley

Biélorussie : intimidation en cours

Au coeur d'une Biélorussie sous haute tension, le régime s'évertue depuis plusieurs mois à étouffer des appels de plus en plus forts de la société civile en faveur de la démocratie. Les choses se sont aggravées cet été, puisque le gouvernement de Loukachenko a décidé de prendre pour cible les organisations civiles biélorusses, associations de défense des droits des femmes et humains : la police organise des recherches dans les bureaux et maisons des opposants au régime, dans un but d'intimidation. Cela inclut les membres biélorusses de WAVE, réseau européen contre les violences faites aux femmes dont Garance est membre. Au 15 juillet, plus de 40 recherches avaient été menées par la police dans les locaux des associations et plus de 20 activistes des droits humains ont été arrêtés.

smiley

Nouvelles réactions outrées face à la non-mixité choisie

La participation de la secrétaire d'Etat Sarah Schlitz à une marche en mixité choisie (entre femmes et minorités de genre), organisée pour échanger sur le vécu de ces personnes lié à la crise Covid a suscité plusieurs réactions outrées dont celles du constitutionaliste Marc Uyttendael qui s'est fendu d'une carte blanche qui montre qu'il maîtrise mal le sujet. Heureusement le Cercle du Libre Examen de l'ULB lui a répondu point par point dans une autre carte blanche. Bravo aux étudiant.es qui l'ont rédigée. 

smiley

Carte blanche d’Alter Egales - Femmes et Filles d'Afghanistan, nous ne nous tairons pas !

En réponse aux retraits des forces militaires américaines et au retour en force des Talibans en Afghanistan, la Plateforme Alter Egales a envoyé une carte blanche aux décideurs et décideuses politiques, ainsi qu’aux associations et institutions féministes internationales, pour venir en soutien aux femmes et filles afghanes et exiger la garantie de protections supplémentaires à leur égard. Carte blanche que Garance soutient bien évidemment !

smiley

Lesbiennes victimes du nazisme enfin commémorées à Ravensbrück

Un globe commémorant des lesbiennes détenues dans l'ancien camp de concentration nazi pour femmes sera érigé au mémorial de Ravensbrück. Le signe commémoratif, qui se présente sous la forme d'une sphère en céramique, sera inauguré à l'occasion du 77e anniversaire de la libération du camp de concentration de Ravensbrück, en avril 2022

Plusieurs associations féministes et LGBT s'étaient engagées en faveur d'un tel signe de commémoration. Leur demande avait été rejetée dans le passé sous prétexte que les lesbiennes, contrairement aux hommes homosexuels, n'étaient pas persécutées de manière systématique sous le régime nazi. La persécution et le traitement de femmes lesbiennes au sein et en dehors du camp Ravensbrück a finalement été mis en exergue par un rapport commanditée par la Fondation des monuments commémoratifs du Brandebourg qui a ensuite donné son avis favorable au monument. 

smiley

Ouganda : fin de la loi anti-minijupes

En Ouganda, les organisations féministes sont en joie et pour cause : une loi datant de 2014 et très controversée contre la pornographie a été invalidée par la Cour constitutionnelle. Une victoire pour ces dernières qui se mobilisaient contre cette loi depuis son entrée en vigueur, loi qui condamnait le port des minijupes ainsi que les paroles de chansons trop osées.

smiley

Plus d'argent pour combattre la violence

La toute nouvelle Alliance for Gender Equality in Europe, une structure qui combine une fondation et un centre d'expertise et de partage, a lancé son premier appel à projets pour un soutien de EUR 30 000 à EUR 50 000. L'appel est ouvert aux associations situées dans un des pays membres de l'Union européenne, et des coopérations sont possibles. Une des quatre priorités concerne la lutte contre les violences faites aux femmes dans un contexte de covid. A vos claviers !

smiley

Egalité de salaire pour les joueuses de foot

En Irlande, les joueurs de l'équipe nationale masculine ont accepté de réduire les montants des primes reçues lors des matchs internationaux pour permettre à leurs compatriotes footballeuses d'atteindre l'égalité salariale. Un exemple à suivre évidement pour tous les sports et métiers où les hommes perçoivent des sommes folles et indécentes supérieures à celles de leurs homologues féminines, certes, mais on préférerait quand même que les salaires des métiers de faibles revenus soient revus de façon égalitaire oui, mais vers le haut !

La science dit  

L'impact du covid sur les migrantes forcées 

Déjà en temps normal, les migrantes forcées, donc des femmes qui ont dû quitter leur pays parce qu'elles y étaient exposées à des violences, doivent faire face à des nombreuses nouvelles violences dans leurs pays d'accueil. Une de ces violences est structurelle, la violence de l'incertitude qui a un impact néfaste sur la santé des femmes. La pandémie actuelle n'a évidemment pas arrangé l'affaire, et des chercheuses de l'université de Birmingham ont analysé, sur base d'entretiens avec des professionnel.le.s de l'accueil des demandeurs d'asile et les femmes concernées, son impact sur des demandeuses d'asile qui ont vécu des violences sexuelles et basées sur le genre dans leurs pays d'origine. Ce qui en sort est peu flatteur pour les institutions de l'état: les femmes rapportent qu'elles ont été abandonnées à leur sort, ce qui a augmenté leur précarité et rendu la survie au quotidien encore plus difficile. L'incertitude a été augmentée et prolongée, causant des souffrances psychologiques supplémentaires. Cette violence structurelle accrue est une forme de "violence lente" (selon Rob Nixon), une violence cachée et insidieuse qui n'est pas moins dévastatrice pour les victimes. Si les résultats de l'analyse concernent le Royaume-uni, on peut aisément établir des parallèles avec la situation en Belgique où nous avons vu une nouvelle grève de la faim des sans papiers cet été, ainsi que des nombreux rapports sur l'inaccessibilité des services liés au droit de séjour suite aux mesures sanitaires.

On a lu ou vu pour vous 

Le féminicide. Histoire et actualités 

Lydie Bodiou, Frédéric Chauvaud, Ludovic Gaussot, Marie-José Grihom, Laurie Laufer

Ce livre est percutant, et un effet qui s'inscrit dans la conscience. Il se situe dans la lignée des ouvrages de Dorlin (Se défendre. Une philosophie de la violence), de Verges (Une théorie féministe de la violence), de Federici (Une guerre mondiale contre les femmes), de Manier (Quand les femmes auront disparu)...et montre l'ampleur dramatique du phénomène. 

On tue une femme. Le féminicide, histoires et actualités consacre une large part aux féminicides en Amérique Latine. Leur analyse nuancée permet d'éclairer comment le traitement médiatique des féminicides, qui euphémise la gravité des actes et la responsabilité des hommes coupables participe à leur perpétuation. 

Ce livre documenté souligne l'importance d'utiliser le terme féminicide quand il s'agit d'évoquer le meurtre d'une femme parce qu'elle est une femme. Bien nommer cette réalité permet de mieux la comprendre, de mieux la prévenir et mieux la combattre. 



La Pierre verte 

Alice Beaufort et Sebastien Lattuga

Un conte en musique doux et puissant

A travers la parole, la musique et le mouvement, c'est avec beaucoup de justesse et de délicatesse que le duo d'artistes Alice Beaufort et Sebastien Lattuga nous ont emporté dans une histoire envoutante où le féminisme et la puissance des femmes ont le premier rôle. Une histoire de viol, mais surtout une histoire de reconstruction, un équilibre parfait entre pudeur et crudité, on ne peut que vous recommander ce spectacle conté, tout comme le lieu qui l'a accueilli, le café féministe et littéraire de la Maison des Femmes, le K'Fem.


Activités de Garance 

Tarifs et modalités d'inscription

Formations à Bruxelles 

Combattre les violences envers les femmes : le rôle des femmes en situation de handicap
8 octobre 2021
de 9h30 et 16h30
En ligne
Entrainement mensuel : Spécial entraînement mental
11 octobre 2021
de 19 à 21h
Garance asbl, 1000 Bruxelles
Cybertautodéfense pour femmes
14 octobre 2021
de 18 à 21h
En ligne
Cybertautodéfense pour femmes
16 octobre 2021
de 14 à 17h
En ligne
Autodéfense pour femmes
Samedi 23 et dimanche 24 octobre 2021
de 10 à 17h
Garance asbl, 1000 Bruxelles
Autodéfense pour filles de 12 à 14 ans
Samedi 30 octobre 2021
de 9h30 à 16h30
Garance asbl, 1000 Bruxelles
Cyberautodéfense et autodéfense pour filles de 14 à 18 ans
du 1 au 5 novembre 2021
de 9h30 à 16h
Garance asbl, 1000 Bruxelles
Voir l'agenda
complet

Envoyer à un.e ami.e

Nous rejoindre sur Facebook