Si cette Newsletter ne s'affiche pas correctement, cliquez ici.
Vous ne voulez plus recevoir notre Newsletter? Une remarque, une suggestion ? Contactez-nous

N° 101 – Janvier 2021


Nos formations en ligne et changements dans notre agenda d'activités

En raison des contraintes sanitaires, nous avons du modifier nos formations et nos contenus pour nous permettre, malgré tout, de poursuivre notre travail de prévention. Le covid n'arrête pas les violences, mais il ne nous arrête pas non plus! Nous avons donc développé des concepts de formation en ligne pour pouvoir vous proposer des activités.

Ce n'était pas possible pour toutes nos formations, et notre calendrier s'en voit modifié aussi. D'autres changements risquent encore d'intervenir car nous suivons de près l'évolution des mesures sanitaires et guettons le moment où nous pourrons de nouveau travailler en présentiel. N'hésitez pas à aller vérifier régulièrement sur notre site pour rester au courant. Toutes les personnes déjà inscrites sont évidement informées individuellement.

Pour le mois de février, voici ce que nous avons changé :

Pour toutes ces activités, il reste des places. Renseignements et inscriptions : info@garance.be ou 02 216 61 16.



Des nouvelles de Garance 

Formation système drapeaux – prévenir les violences sexuelles envers les enfants

Une formation qui, en ce temps de débat sur l'inceste, est plus pertinente que jamais. Quels comportements sexuels des et envers les enfants et des jeunes sont acceptables, "normaux" et "sains", quels comportements transgressent des limites? Quand une limite est franchie, comment intervenir de manière pédagogique? Et comment trouver un bon équilibre entre la nécessité de protéger les enfants et jeunes des violences et de leur permettre d'expérimenter et développer leur sexualité? Ce sont les sujets centraux de notre formation Système des drapeaux qui aura lieu, en ligne, les 23 et 25 février. Tou.te.s les adultes en contact avec des enfants ou jeunes peuvent en bénéficier! 

Les midis de Garance 

En décembre les midis de Garance avaient braqué leurs projecteurs sur la violence, le genre et la prévention. Vous avez été nombreux.ses à suivre notre cycle de conférences-discussions en ligne et à avoir exprimé votre satisfaction et votre désir de plus. Nous ouvrons donc un nouveau cycle en février pour vous faire découvrir notre activité centrale : l'autodéfense féministe. Au menu :

Pour vous inscrire et recevoir le lien zoom de la date qui vous interesse : info@garance.be

Accueil Caroline

Toute l’équipe de Garance est très heureuse d’accueillir Caroline Vervloet pour un stage dans notre association. Nous lui souhaitons un apprentissage enrichissant dans le cadre dynamique et multilingue de Garance International.

Cyber-défense pour femmes  

Face au constat que les femmes sont massivement victimes de violences dans l’espace numérique, Garance a décidé de développer un tout nouveau projet de formations d’autodéfense féministe spécifique aux nouvelles technologies, appelé “Cyberdéfense”. Ce projet vise à prévenir les situations de violences numériques et à outiller les femmes face aux différentes formes de harcèlement en ligne auxquelles elles peuvent être confrontées. On vous en dit bientôt plus sur la e-Autodéfense féministe !

Nos voeux  

Cap sur 2021 ! Après une année troglodyte, nous avons l’espoir, à défaut de la certitude, d’une amélioration de la situation et nous vous souhaitons une belle et heureuse année 2021 pleine d'énergie et de beaux projets. Nous profitons de ces vœux pour remercier toutes les personnes et les structures qui nous ont apporté leur aide et leur soutien en 2020.


Des nouvelles du monde 

smiley

Féminicides: nos mortes 

Il y a déjà eu 2 féminicides en 2021, recensé par Stop Féminicide. Rappelons que ce recensement se fait uniquement sur base de ce qui est visible dans les médias car il n'y a pas de statistiques officielles et publiquement accessibles. L'année 2020 s'est soldée avec au moins 24 femmes tuées pour le seul fait d'être des femmes..

smiley

Acceuil Montfort en danger

Nous vous en parlions en décembre dernier : la Maison d'accueil pour femmes Acceuil Montfort à Laeken est menacée de fermeture. Le bâtiment de la maison d'accueil va être mis en vente. L'asbl n'a pas encore réuni la somme nécessaire pour le racheter et a encore besoin d'aide et de dons. Si vous le pouvez, contribuez pour qu'Accueil Montfort puisse continuer à héberger les femmes qui y cherchent de l'aide.

smiley

Marchés publics: dispositifs anti-associations!

Imaginez-vous : pendant de nombreuses années, vous avez créé un service pour les femmes victimes de violence, avec des bouts de ficelle parce que les pouvoirs publics n'accordaient pas assez d'importance à cette tâche. Et pendant de nombreuses années, vous avez essayé de convaincre les pouvoirs publics de mieux le financer. Quand finalement, la pression sur le gouvernement devient trop grand, il décide en effet de financer le service, mais pour ce faire, il lance un marché public. Vous êtes invitées à soumettre une offre, à être en compétition avec vos partenaires et, si vous n'emportez pas le marché, de partager vos savoirs et savoir-faire avec la concurrence. C'est ce qui est arrivé à Solidarité femmes en France pour la ligne d'écoute nationale 3919. Qui, heureusement, ne s'est pas laissé faire et a entamé une procédure en justice. Le gouvernement français a retiré l'appel d'offres, ce qui ne signifie pas encore le happy end, mais une bataille gagnée. Cela ne pourrait pas arriver chez nous, vous dites? En novembre dernier le Minderhedenforum, la fédération flamande des associations de personnes issuées de l'immigration a perdu une grande partie de ses subventions. Un programme de participation des minorités culturelles qu'il mène depuis des années a été soumis à un marché public et cela a permis au gouvernement flamand d'écarter la fédération. La marchandisation du social permet de faire taire des associations trop critiques et inconfortables, et étouffer leur rôle en tant que société civile, en les réduisant à de simples prestataires de service, .

smiley

Féminicide d’Ahlam Younan et controverse autour du terme « crime d’honneur »

Appelons une chatte une chatte et un féminicide un féminicide. Quand une femme est tuée pour le seul fait d'être une femme, càd quand un homme dans la même situation n'aurait pas été tué, c'est un féminicide.Et comme le rappelle Noura Amer, les soi-disants crimes d'honneur n'ont strictement rien à voir avec l'honneur, et sont bien des féminicides. C'est dangereux d'utiliser des termes qui perpétuent l'idée que contrôler et discipliner les femmes aurait un quelconque impact sur l'honneur, non d’elles-mêmes, mais de leur famille et des hommes à qui elles "appartiendraient".

smiley

Campagne de vaccination : piqure de rappel !

On aimerait croire que lorsque tout le monde sera vacciné tout sera résolu dans cette fichue de crise. Désolée d'être des rabats-joies, des scientifiques tirent la sonnette d'alarme : si les campagnes de vaccination ne tiennent pas compte du genre, elles vont aggraver encore le poids inégal sur les femmes. en tant que personnes typiquement responsables des enfants et autres personnes dépendantes et en tant que travailleuses de la santé. En plus, si l'accès au vaccin est compliqué cela peut se solder par des nouvelles violences qui vont, évidemment surtout toucher les femmes.

smiley

Pétition pour Valérie Bacot qui a tué son bourreau

En 2016, Valérie Bacot tue son mari qui la bat, la viole et la force à se prostituer. Celui-ci est aussi son beau-père et la violait depuis qu'elle avait 12 ans. Le procès de Valérie Bacot est prévu pour juin 2021 et les avocates de Jacqueline Sauvage, désormais aux côtés de Valérie Bacot, ont heureusement de bons arguments pour sa défense. Une pétition réclame sa libération

smiley

L’agresseur de colleuses féministes condamné

Le 30 aout dernier, un automobiliste fauchait délibérément 4 féministes en train de coller des affiches : 3 d’entre elles avaient été hospitalisées. Le procès s’est finalement déroulé et a conclu à la condamnation de l’auteur à 4 ans et 6 mois de prison. Le jugement n'est pas encore définitif, mais c'est déjà une première victoire pour les colleuses. D’autant que le tribunal a reconnu le caractère sexiste de l’agression comme circonstance aggravante. Cette actualité doit nous pousser à continuer de résister à l’anti-féminisme. Comme dit Solene, une des colleuses, «  Et puis malgré les personnes qui ne veulent pas de nous, on ne lâchera pas, on continuera à exister uni∙es et on continuera à militer pour nos droits, notre liberté et notre paix. »

smiley

La lauréate du prix Vaclav-Havel sera féministe

Créé en 2013, le prix Vaclav-Havel récompense chaque année des « actions exceptionnelles de la société civile dans la défense des droits de l’homme ». Cette année, les trois présélectionnées sont des femmes qui s’investissent dans la promotion de nos droits et/ou dans l’égalité des genres. On y retrouve Loujain al-Hathloul, féministe saoudienne emprisonnée depuis 2018, les nonnes de l’ordre de Drukpa promouvant l’égalité des sexes dans l’Himalaya et la militante Juliette Lusenge qui a documenté les sévices sexuels subis au Congo et permis la condamnation d’une centaine d’auteurs.

smiley

Pakistan: Interdiction du test de virginité pour les victimes de viol

La Haute Cour de Lahore a déclaré le test de virginité consistant à vérifier si une victime de viol était ou non sexuellement active - et donc crédible dans ses accusations - illégal et contraire à la Constitution. Cette décision est le fruit d’une action conjointe menée par des militant.e.s des droits humains, des avocats et universitaires qui jugeaient cette pratique surannée, irrespectueuse de l’intégrité physique des femmes, inhumaine et contraire aux droits fondamentaux. Un petit pas, peut-être, mais un grand pas dans un pays très empreint de la culture du viol.

smiley

Soudan: Une activiste risque la prison pour avoir dénoncé publiquement la discrimination subie par les femmes

Waad Bahjat, activiste féministe au Soudan, risque un an de prison pour avoir dénoncé l’inégalité de traitement de femmes dans une station d’essence de Karthoum. Les policiers leur refusaient l’accès contrairement aux hommes. Pour leur avoir demandé des comptes et s’être entretenue de l’incident sur un Facebook-live, Waad a été insultée et a subi des violences au cours de son arrestation. Son procès pour nuisance publique et usage de la force criminelle est actuellement en cours. Dans un régime où des procès arbitraires sont un moyen fréquent de bâillonner les opposants, les mouvements féministes s’organisent pour protester contre les discriminations et harcèlements subis.

smiley

Corée du Sud: la justice dédommage les « femmes de réconfort » de la Deuxième guerre mondiale dans une décision historique

La justice sud-coréenne a condamné le Japon à dédommager 12 femmes victimes d’esclavage sexuel dans les armées japonaises au cours de la Seconde Guerre mondiale. Les historiens s’accordent sur le nombre de 200 000 femmes utilisées comme objet sexuel par les soldats japonais. Un accord « définitif et irréversible » signé par les deux pays en 2015 devait pourtant avoir réglé la question. C’était sans compter sur l’entêtement des féministes coréennes qui luttent depuis 1990 et l’arrivée au pouvoir de l’avocat militant Moon Jae-In en 2017, qui a dénoncé cet accord et rendu possible la reconnaissance de la pleine responsabilité du Japon.

smiley

La légalisation de l’avortement en Argentine

C’était une promesse de campagne et il l’a respecté : le président de centre-gauche Alberto Fernandez a rendu la légalisation de l’avortement possible dans un pays emprunt de catholicisme et profondément divisé par la question. En 2018, le Sénat avait rejeté une proposition de loi qui tentait déjà d’encadrer l’avortement. Finalement, après 20 ans de combat acharné, les féministes ont gagné la bataille : 2020 s’est heureusement clôturé par un vote positif du Parlement. L’Argentine est devenu le premier grand pays de l’Amérique latine à autoriser l’avortement dans un délai maximum de 14 semaines. Intéressé par le sujet ? N’hésitez pas à consulter notre nouvelle contribution : « Le point sur l’avortement ici et dans le monde » disponible sur notre site.

La science dit  

Gendermainstraiming dans l’analyse des aides  

Une nouvelle analyse de "Next Generation Europe", la politique de relance covid de l'EU, démontre son effet inégalitaire. Tandis que la pandémie a désavantagé les femmes de manière disproportionnée, l'argent de Next Generation Europe est investi surtout dans des secteurs où elles sont peu présentes, par exemple la construction, l'agriculture ou l'énergie. Pourtant, si la crise actuelle a montré quelque chose, c'est qu'il faut lutter contre les violences faites aux femmes et repenser la distribution du travail du care si on veut avancer en matière d'égalité de genre. UE: peut mieux faire!

On a lu ou vu pour vous 

« Et si on changeait d’angle? » De Fanny Vella 

Fanny Vella exprime avec ses dessins sa vision des violences éducatives ordinaires. On retrouve dans ses planches des situations comiques qui pointent l’abus de certaines situations. En effet, l’autrice projette des situations courantes dans lesquelles on retrouve des enfants, mais avec des adultes : on voit bien que les adultes n’agiraient pas de la même manière que ce qu’ils préconisent à leurs enfants à travers des violences éducatives ordinaires. Par exemple, « finis ton assiette sinon tu ne pourras pas sortir de la table ». De cette manière, Fanny Vella nous interroge sur notre rapport aux enfants, et par conséquent à nous-même. A lire !


Activités de Garance 

Tarifs et modalités d'inscription

Défense verbale pour femmes
Dimanches 31 janvier + 7 février 2021
de 9h30 à 16h30
En ligne
Autodéfense pour femmes 55+
5, 12, 19, 26 février 2021
de 13h30 à 15h30
En ligne
Défense verbale pour femmes
Samedi 6 et dimanche 7 février 2021
de 10h à 17h
En ligne
L’autodéfense féministe, qu’est-ce que c’est ?
Lundi 8 février 2021
de 12h à 13h30
En ligne
Entraînement défense verbale
Lundi 8 février 2021
de 19 à 21h
En ligne
Petite histoire de l’autodéfense féministe
Lundi 15 février 2021
de 12h à 13h30
En ligne
Autodéfense ou self defense ?
Lundi 22 février 2021
de 12h à 13h30
En ligne
Le système des drapeaux
23 et 25 février 2021
de 9h30 à 16h30
En ligne
Voir l'agenda
complet

Envoyer à un.e ami.e

Nous rejoindre sur Facebook