Si cette Newsletter ne s'affiche pas correctement, cliquez ici.
Vous ne voulez plus recevoir notre Newsletter? Une remarque, une suggestion ? Contactez-nous

Newsletter n° 92 – décembre 2019

A la Une

C'est la saison des cadeaux

Vers la fin de l'année, nous voyons toujours une augmentation dans les dons, mais cette année-ci, nous sommes surprises nous-mêmes de la générosité de nos ami.e.s. Les premières à nous faire un grand cadeau étaient les Superfilles du tram, un resto ixellois tenu par une équipe de femmes engagées. Depuis novembre, les Superfilles ajoutent à chaque addition 30 cents (avec l'accord des client.e.s bien sûr) et nous reverse la somme. De plus, cette action n'est pas limitée dans le temps et nous recevrons encore longtemps ce soutien régulier. Une deuxième action de soutien nous vient du Salon des frivolités de Mlle Caroline qui versera à Garance 3 euros pour chaque calendrier acheté.

Nous nous réjouissons de cette belle reconnaissance et remercions les Superfilles et Mlle Caroline pour leur soutien bienvenu ! C'est aussi l'occasion de rappeler que vous pouvez faire des dons individuels à Garance pour soutenir nos projets et améliorer l'accessibilité de nos activités pour toutes. Pour des dons à partir de EUR 40, vous recevrez une attestation fiscale pour une réduction d'impôts. Et bien sûr, vous pouvez aussi nous soutenir en parlant de nos formations autour de vous, en nous suivant sur Facebook... et en venant à nos activités. Sur ce, nous vous souhaitons des fêtes chaleureuses et paisibles et une année 2020 sans violence !

Garance en brèves 

A bras le corps – écoute collective  

Pauline Chevallier et Caroline Boillet ont sillonné les stages d'autodéfense de Garance durant trois années et y ont glané des voix, des paroles, des témoignages. Au bout du processus elles ont réalisé A bras le corps, un documentaire sonore choral sur les pratiques d'autodéfense féministes. Les réalisatrices et nous, l'équipe de Garance, vous convions toutes et tous en nos locaux le samedi 25 janvier à 18h pour une écoute collective suivie d'une discussion ouverte et d'un apéro-dinatoire. Inscription souhaitée à info@garance.be avant le 22 janvier.

Participer c'est déjà gagner

Ce 2 décembre, Angélique Rousseau, l’une des animatrices paires de notre projet Femmes en situation handicap intellectuel, actrices de leur sécurité a été nominée pour le prix Anne Marie Lizin - Théroigne de Méricourt 2019 qui vise à mettre en valeur des personnalités et des associations wallonnes, féminines, féministes et/ou de soutien aux femmes. Angélique a eu l’occasion de prendre la parole lors de cette soirée. Son très beau discours éclairait avec beaucoup de dignité et de sincérité son parcours de vie, y compris les violences auxquelles elle a dû faire face. Après son discours, les autres animatrices paires présentes sont montées sur scène la rejoindre pour partager les applaudissements du public. Merci à Angélique, à toutes les animatrices paires et à leurs assistantes de porter ce projet avec autant d’enthousiasme !

Des nouvelles d'Enfants CAPables

Enfants CAPables arrive à partir de janvier dans les écoles primaires de la province de Liège. Une équipe locale de quatre animatrices sera désormais active pour outiller enfants et adultes face aux violences envers les enfants. Et on parle de notre projet dans Femmes d'aujourd'hui (n° 46), dans un article reprenant des initiatives positives en relation avec les 30 ans de la Convention Internationale des Droits de l'Enfant. Article très encourageant et valorisant, pour lequel on peut cependant déplorer que la rédaction finale a ignoré l'écriture inclusive proposée, inclusivité qui pourtant est au centre de toutes nos interventions Enfants CAPables.

Bienvenue à Shahin Mohammad ! 

Notre équipe s'agrandit encore pour encore mieux lutter contre les violences. Dernière arrivée : Shahin Mohammad. Vous verrez les fruits de son travail dans les prochaines newsletters, sur notre site, la page Facebook et par plein d'autres petits et grands efforts pour rendre visible notre message : nous pouvons prévenir les violences. En plus de – et, nous l'espérons, bientôt aussi par – son engagement chez Garance, Shahin pratique le féminisme intersectionnel par sa participation à la lutte pour les droits des personnes handicapées et des femmes racisées.

C'est arrivé près (ou très loin) de chez vous 

smiley

Féminicides – nos mortes

A peine trois jours après la manifestation nationale contre les violences faites aux femmes du 24 novembre,une 23ième femme est décédée des coups de son ex-partenaire. Une fois de plus, de nombreux antécédents violents étaient connus par police et justice, mais cela n'a pas suffi pour protéger Marielle. Combien de mortes encore jusqu'à une réelle politique de prévention ?

smiley

Manifestation Mirabal

10 000 personnes ont marché à Bruxelles contre les violences faites aux femmes ce 24 novembre. C'est le double de l'année passée et quatre fois plus que l'année d'avant. Nous constatons que nous sommes dans une vague féministe qui mobilise au-delà de la seule dénonciation. En effet, les revendications portées par la plateforme Mirabal et basées sur le rapport alternatif sur la mise en oeuvre de la Convention d'Istanbul visent une politique globale cohérente et budgétisée contre les violences faites aux femmes. La plateforme dénonce d'ailleurs le manque de prévention des violences. Il reste les questions de comment faire passer ces revendications, et quels moyens stratégiques sur le long terme mettre en place collectivement. Garance soutient la grève féministe qui s'organise le 8 et le 9 mars prochain. Cette grève, tout comme Mirabal, s'inscrit dans une mobilisation internationale qui trouve une nouvelle visibilité par des flashmobs à travers le monde et de la Belgique (Bruxelles, Liège, Gand...) basés sur la chanson Un violador en tu camino du collectif chilien Las Thesis, qui dénoncent la culture du viol et la complicité de l'état.

smiley

Vers un nouveau plan intrafrancophone

Les dernières élections en Belgique ont créé des gouvernements francophones particulièrement favorables aux droits des femmes. Cela se voit sur plusieurs niveaux : la Région wallonne a décidé de créer une compétence « droits des femmes » qui existait jusque là seulement à la Fédération Wallonie-Bruxelles. Les trois ministres et secrétaire d'état – Bénédicte Linard (FWB), Christie Morreale (Région wallone) et Nawal Ben Hamou (Région Bruxelles-Capitale) – ont montré leur engagement en créant une première conférence interministérielle à ce sujet. Et elles ont fait le pas vers les associations, nous invitant à des rencontres pour identifier les priorités d'action pointées par le rapport alternatif et le comité d'expert.e.s pour la mise en oeuvre de la Convention d'Istanbul. Ces premiers pas nous donnent l'espoir que cette législature-ci verra un plan d'action interfrancophone mieux coordonné, mieux budgétisé et surtout plus efficace. Nous resterons à l'affut pour vérifier que les bonnes résolutions se transforment en bonnes pratiques !

smiley

Projet de loi de dépénalisation de l'avortement

La proposition de loi allongeant la durée dans laquelle une interruption volontaire peut être légalement pratiquée a été approuvée en deuxième lecture par la Commission Justice du parlement. Le délai passerait donc de 12 semaines à 18 semaines de grossesse et le délai de réflexion de 6 jours à 48h. Les opposant.e.s à cette loi avancent des arguments infantilisant limitant la liberté des femmes à disposer de leur propre corps et ralentissent le processus démocratique par tous les moyens. Ce sont notamment la NVA, le CD&V et le Vlaams Belang qui se démontrent une fois de plus des adversaires aux droits des femmes et à l'égalité. Si cette loi est votée, elle permettrait une protection aux quelques 500 à 1000 femmes par an qui doivent actuellement aller avorter aux-Pays-bas où le délai légal est de 22 semaines de grossesse.

smiley

Contre les violences faites aux personnes prostituées

A l'occasion de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux travailleuses.eurs du sexe le 17 décembre, trente associations ont signé une carte blanche qui interpelle les responsables communaux.ales et régionaux.ales de Bruxelles pour qu'iels agissent contre la montée d'agressions de ces derniers mois. La revendication principale : une concertation entre les associations et les pouvoirs publics afin de développer des mesures coordonnées qui ne se réalisent pas sur le dos des premièr.e.s concerné.e.s. Nous regrettons ne pas avoir été invitées à co-signer cette lettre et voudrions exprimer par cette voie notre soutien à ce texte. Garance lutte contre toutes les formes de violence envers les femmes, y compris celles adressées spécifiquement aux femmes qui travaillent dans la prostitution.

smiley

Pour des Assises des droits des femmes 

Cette fois-ci, Garance a signé ! 24 associations et collectifs féministes ont signé une carte blanche pour réclamer l'organisation des Assises des droits des femmes. Ces réunions dans tous les parlements de la Belgique doivent marquer les 40 ans de la Convention de l'ONU pour l'élimination de toutes les formes de discrimination envers les femmes. La Belgique a ratifié cette convention déjà en 1985, mais montre de grandes lacunes en matière d'égalité, que ce soit dans l'emploi, la sécurité sociale, la participation politique ou les violences. Le dernier rapport du comité d'expertes de l'ONU a par ailleurs épinglé le manque d'attention aux discriminations croisées. Il y a donc de quoi discuter, assises ou debout !

On a lu, vu, écouté pour vous...  

Une bombe cinématographique pour les fêtes 

Fabuleuse, décapante, insoumise, Mya Bollaers fait ses premiers pas au cinéma dans le film de Laurent Micheli, Lola vers la mer. Après de nombreux échecs qui viennent saluer les performances d’acteurs.rices cis (cisgenre : en accord avec son genre assigné à la naissance) jouant des personnes trans* (Girl, Danish Girl…), Lola vers la mer aborde la période de l’adolescence d’une jeune fille trans interprétée par une jeune femme trans*. Rejetée par son père violent, Lola est contrainte de renouer avec lui suite au décès de sa mère. Nous ne vous en dirons pas plus, mais nous vous conseillons sans réserve de finir cette année par ce film dur, mais si juste. Heureusement, tous les parents ne sont pas comme le père de Lola, attention aux généralités ! Contre la transphobie, Garance et Transkids travaillent main dans la main à prévenir la violence auprès d’enfants et d’adolescent.e.s trans*.

Activités de Garance 

Tarifs et modalités d'inscription

A Bruxelles 

Entraînement : Techniques au sol 1s
Lundi 13 janvier 2020
de 19h à 21h
Garance ASBL, 1000
Défense verbale pour femmes
Samedi 18 et dimanche 19 janvier 2020
de 10h à 17h
Garance ASBL, 1000
Autodéfense pour femmes
Samedi 1 et dimanche 2 février 2020
de 19 à 21h
Garance ASBL, 1000

En Wallonie 

Résister à l’anti-féminisme
Samedi 18 et dimanche 19 janvier 2020
de 10h00 à 17h
CVFE, 4000 Liège
Autodéfense pour femmes
Samedis 1 et 8 février 2020
de 10h à 17h
MJ Chez Zelle, Louvain-la-Neuve
Voir l'agenda
complet

Activités du CVFE, Liège 

Autodéfense pour femmes
Dimanches 2 et 9 février 2020
A partir de 9h
CVFE, Liège

Envoyer à un.e ami.e

Nous rejoindre sur Facebook