Si cette Newsletter ne s'affiche pas correctement, cliquez ici.
Vous ne voulez plus recevoir cette Newsletter? Une remarque, une suggestion ? Contactez-nous !
Garance asbl

 

Newsletter n° 86 – avril 2019






A la Une

Top départ pour la formation de formatrices pour filles

Dans la joie et la bonne humeur des retrouvailles, des formatrices d'autodéfense féministe belges, françaises et suisses formées par Garance se sont retrouvées les 3 et 4 avril pour la phase finale du projet Mérida. L’un des objectifs de ce projet est de construire et de dispenser une formation spécialisante afin que les formatrices qui le souhaitent puissent donner des ateliers et des stages aux filles à partir de 8 ans. Depuis plusieurs années, Garance propose des stages aux filles à Bruxelles et à Louvain-la-Neuve. Mais la plupart des stages sont complets et les listes d’attente ne désemplissent pas. Face à la demande croissante, nous formons des nouvelles formatrices et proposerons plus de stages à la rentrée 2019.

La formation est répartie sur cinq modules de formation. Lors de cette première partie, les formatrices ont pu mettre en relation les besoins psychophysiologiques des filles avec des modes d’apprentissage et des activités adaptées aux différentes tranches d’âge ; faire un état des lieux des réalités spécifiques des filles concernant la prévention des violences ou encore réfléchir à mettre en œuvre une pédagogie féministe et non-autoritaire. Mêlant moments de co-construction du savoir, transmission de connaissance et mises en mouvement ludiques, ce premier module de formation a permis aux formatrices d’élargir leurs horizons. C’est avec hâte que nous attendons le prochain module pour transmettre les nouveaux outils pédagogiques pour les filles de 8 à 10 ans.





Garance en brèves

Garance Youtubeuse

Pour mettre encore plus en valeur les femmes rebelles – souvent plongées dans l'oubli européen francophone - que nous présentons chaque mois depuis 2012, nous nous mettons sur Youtube Garance publiera dorénavant des mises-en-bouche des aventures de ces femmes sous forme de vidéos courtes et dynamiques sur notre chaîne Youtube. Vous pouvez également être actrices du projet en racontant, vous aussi, devant la caméra le récit d'une femme rebelle qui vous inspire. Contactez-nous si vous voulez participer à la propagation de modèles de femmes rebelles. Le projet est lancé, sans plus attendre découvrez la vidéo de lancement et la première femme rebelle youtubée.


Devenir animatrice.teur Enfants CAPables

Garance organisera une formation d’animatrices et animateurs Enfants CAPables en octobre 2019. Cette formation s’adresse à toute personne disposée à donner des animations à Bruxelles ou dans la province de Liège et désireuse de travailler la prévention des violences avec des enfants et des adultes en mixité, au sein des écoles primaires. Une séance d’information aura lieu le mardi 11 juin 2019 à 19h dans les locaux de Garance.


Notre équipe s'étoffe

Bienvenue à Dorothée qui vient compléter notre équipe pour reprendre le projet Femmes vivant avec un handicap intellectuel, actrices de leur sécurité. Nous vous en avions parlé dans notre newsletter de mars : après la présentation des résultats de notre projet pilote en octobre, nous voilà relancées pour une deuxième formation d'animatrices paires qui à leur tour formerons des femmes concernées par le handicap. Quelle fierté ce projet, et quelle plaisir de voir l'équipe s'agrandir pour en assurer la continuation.


Nouvelles membres bienvenues !

Le 13 juin à 18h30 aura lieu la prochaine Assemblée générale de Garance qui réunit nos membres effectives, formatrices et adhérentes. A l'ordre de jour : des sujets essentiels pour notre fonctionnement, comme l'adoption du rapport annuel et des comptes et bilan 2018 ou l'élection d'un nouveau Conseil d'administration. Mais c'est aussi l'occasion d'accueillir des nouvelles membres et de débattre sur des sujets plus politiques et stratégiques (ex. mission et valeurs de Garance). Si vous voulez en faire partie, mais ne savez pas encore dans quelle forme, vous pouvez en apprendre plus sur Garance et ses structures et activités lors d'une séance d'information le 22 mai à 19h dans nos locaux. Merci de vous inscrire au secrétariat de Garance.



C'est arrivé près (ou très loin) de chez vous


smiley

Féminicides - Nos mortes

A la date du 17 avril, sept femmes ont été tuées en 2019 pour le seul fait d'être une femme. Sept de trop. La mort de la victime la plus récente, Sabrina, démontre une x-ième fois le danger que pose la garde alternée quand les parents se sont séparés suite à des violences conjugales...


smiley

CFFB : la rupture

Depuis quelques mois, l'ambiance était lourde au Conseil des Femmes Francophones de Belgique (CFFB). Fin mars, les choses se sont précipitées : après le départ collectif de six administratrices, ce sont six associations membres qui ont démissionné, entre autres Vie Féminine, Le Monde selon les Femmes et l'Université des Femmes. Si le communiqué des démissionnaires ne s'attarde pas sur les dissensions, on sait qu'il existait des désaccords de fond : les enjeux et les priorités échappaient aux associations féministes, au profit d'organisations dont les luttes des femmes ne sont pas l'objet central. Ce sont ces mêmes raisons qui ont convaincu Garance de ne pas adhérer au CFFB : le poids des partis politiques au détriment des associations, ainsi que des prises de position du CFFB qui divisent le mouvement féministe, par exemple sur le foulard. Certaines regrettent les « querelles internes » qui affaibliraient le mouvement, mais on peut penser au contraire que la situation actuelle permettra une clarification salutaire, pour la construction d'un vrai réseau féministe.


smiley

La Slovaquie ne signe pas...

... la Convention d'Istanbul. Fin mars, trois quarts des député.e.s ont voté pour une proposition de SNS (parti d'extrême-droite) de ne pas ratifier la Convention d'Istanbul. Cette Convention du Conseil de l'Europe établit un standard minimum pour les politiques de lutte contre les violences faites aux femmes et conjugales. Les « arguments » de SNS ? La Convention serait incompatible avec les traditions slovaques et forcerait le pays de changer sa définition légale du genre. Quand il s'agit d'opposer la lutte pour l'égalité, apparemment toutes les excuses sont bonnes pour transcender les frontières entre gouvernement et opposition, gauche et droite. Nous espérons que la nouvelle présidente Zuzana Čaputová saura remettre les pendules à l'heure.


smiley

Menace de droite contre les LGBT+

L'extrême-droite, encore elle, se donne en Belgique l'image de défendre les droits des personnes LGBT+. Comme pour les droits des femmes, il s'agit d'un leurre. En mars dernier, la Roze Huis d'Anvers a organisé un débat sur les relations interculturelles. Le débat a du être déplacé à un endroit confidentiel en raison de manœuvres d'intimidation de militants d'extrême-droite. En tant que communautés (féministe, LGBT+...) nous devrions réfléchir à une résistance concertée, comme celle de la nouvelle coalition Stand Up, et à nos moyens collectifs d'assurer la sécurité de nos espaces et de nos actions.


smiley

Pendant ce temps-là, à Vérone...

Samedi 30 mars dernier, des milliers de femmes ont manifesté dans les rues de Vérone contre le « Congrès mondial des familles » réunissant de militant.e.s ultra-conservateurs.trices, anti-avortement et défenseurs.euses d’un modèle familial traditionnel. S'il fallait encore une confirmation que l'extrême droite, malgré la mise en avant de certaines leadeuses, ne voient pas d'un bon oeil l'autonomie et la liberté des femmes, le gouvernement italien en apporte encore une sérieuse preuve avec son soutien à ce congrès. L'extrême droite veut les femmes à la maison, « take back the street » !


smiley

Recommandation européenne contre le sexisme

Le Conseil de l'Europe a adopté en mars une recommandation sur la lutte contre le sexisme. La définition du sexisme tient compte de son caractère systémique et historique et de la vulnérabilité accrue des personnes à l'intersectionnalité de plusieurs discriminations. Elle fait le lien entre sexisme, continuum des violences et frein à l'émancipation et à l'égalité. La recommandation liste des mesures qui concernent une série de domaines - de la justice à l'éducation en passant par le travail et la sphère privée - et visent tant le changement des comportements individuels que des institutions et structures. Il y a donc beaucoup de pain sur la planche pour la Belgique pour mettre en pratique cette recommandation. Sa loi dite anti-sexisme utilise une définition trop restreinte comparée à celle du CoE, et la recommandation dépasse également les protections que la loi anti-discrimination peut fournir.


smiley

On recherche des témoignages de violences obstétricales

Dubravka Šimonović, la rapporteuse spéciale de l'ONU sur les violences faites aux femmes, s'intéresse dorénavant aux violences liées à la santé reproductive des femmes, et surtout l'accouchement. Pour rédiger son rapport avec des recommandations sur ce sujet, à paraître en septembre, elle cherche actuellement des contributions de la société civile et de chercheur.e.s. Son but est de pouvoir saisir toutes les formes de violences obstétricales dans un contexte plus large. Ce sera un premier rapport de si haut niveau politique qui établit les violences obstétricales comme une violation des droits humains des femmes. Des contributions en français sont les bienvenues jusqu'au 17 mai.


smiley

Les mauvaises herbes féministes fleurissent

Le féminisme milanais des années 1970 est connu pour son positionnement radical : pour les milanaises, la priorité politique n'était pas l'égalité formelle, mais la libération des femmes par des relations amicales, politiques et affectives entre femmes pour gagner de l'indépendance de la reconnaissance des hommes. Un canal de communication pour ce message est depuis 1987 le magazine Aspirina (depuis 2013 en ligne). Sauf que Bayer vient de porter plainte pour violation de sa marque. Le collectif n'a évidemment pas les moyens d'engager une bataille juridique avec la multinationale et a trouvé une autre riposte, tout aussi efficace : le magazine s'appelle désormais Erbacce (Mauvaises herbes. Sous-titre : formes de vie résistantes à l'herbicide)...



smiley

Une réaction « appropriée »

Il lui a mis les mains aux fesses, elle a réagi par un coup de poing en pleine figure, lui cassant le nez : cette jeune touriste suisse faisait l'objet d'une enquête pour coups et blessures volontaires. Mais le parquet de Vienne a décidé de classer l'affaire sans suites, jugeant sa réaction « appropriée ». Avis aux candidats harceleurs...


smiley

Une réaction directe

Après avoir découvert que des garçons de leurs classe avaient créé une liste sur laquelle ils donnaient des cotations sur leurs apparences, des étudiantes d'un lycée du Maryland aux Etats-Unis ont directement interpellé la direction de l'établissement afin de signaler ce sexisme ordinaire inacceptable. Choquées par le manque de réaction de l'administration de leur école, elles ont mis la pression jusqu'à ce qu'elles obtiennent qu'une réunion soit organisée avec tou.te.s les élèves afin de dénoncer ce genre de comportements. Par la suite, le garçon ayant posté la liste s'est excusé publiquement.



La science dit


La sexualité des jeunes avec un handicap

Pour la première fois, Rutgers et Soa Aids Nederland ont mené leur enquête régulière Seks onder je 25e (sexe avant ses 25 ans) dans les écoles de l'enseignement spécial. Le handicap ne change rien à l'intérêt que des jeunes de 12 à 25 ans portent à l'amour et à la sexualité, à leurs attitudes et perceptions, et la grande majorité ne voit pas leur handicap comme un obstacle à trouver un.e partenaire. Cependant, ils et elles ont beaucoup moins souvent des expériences sexuelles et commencent à expérimenter plus tard que leurs pair.e.s valides. L'éducation sexuelle est moins développée dans l'enseignement spécial et/ou ne reflète souvent pas leurs réalités de vie, et ce manque d'information rend ces jeunes plus vulnérables aux IST, grossesses non-désirées et violences sexuelles, notamment dans les écoles pour les jeunes avec des troubles psychiatriques et comportementaux. C'est parmi les filles dans ces dernières écoles que se trouve les taux les plus élevés de victimisation sexuelle. 13% des filles et 2% des garçons indiquent que leur premier rapport sexuel était non-consenti, et 33% et 10% respectivement ont déjà vécu un rapport sexuel forcé. Presque la moitié des filles dans ces écoles, orientation technique, ont vécu l'une ou l'autre forme de violence sexuelle. En Belgique, nous aurions urgemment besoin d'une enquête comparable auprès de tou.te.s les jeunes afin de pouvoir développer des programmes de prévention efficaces, car basés sur une connaissance globale des réalités de vie des jeunes.

Hanneke de Graaf, Marjolein Bultinck, Femke van den Brink, Iris Coehoorn, Marieke van den Borne & Suzanne Meijer (2019) : Seks onder je 25e vso. Seksuele gezondheid van jongeren in cluster 3 en 4 van het voortgezet speciaal onderwijs. Rutgers/Soa Aids Nederland, Utrecht.



On a lu, vu, écouté pour vous...

« Noire » de Tania de Montaigne, bande dessinée par Emilie Plateau

Alabama, 1955 : Claudette Colvin, 15 ans, est la première femme a avoir désobéi à l'ordre établi en refusant de se lever dans un bus pour céder sa place à une personne blanche. C'est son histoire et celle des quatre autres femmes qui ont suivi son exemple après elle, dont Rosa Parks, sept mois après Claudette. C'est aussi l'histoire des femmes de l'ombre qui ont organisé de A à Z le boycott des bus, qui durera 381 jours et qui se terminera par la fin officielle de la ségrégation dans les bus. C'est l'histoire de la récupération de cette lutte des femmes par les leaders noirs masculins, instrumentalisant Rosa Parks en tant que symbole respectable pour tou.te.s les noir.e.s de la ville. Claudette Colvin, l’étincelle de cette rébellion, reprend un peu sa place dans l'Histoire, grâce à ces deux ouvrages, qui nous font comprendre de l’intérieur ce qu’est le racisme, ses mécanismes, comment il résume un individu à une identité et comment il est maintenu, par la peur, tant par les dominant.e.s que par les dominé.e.s.



La rebelle du mois

La survivante de l'île des Démons

Imaginez la scène suivante : une femme, vêtue d’une peau d’ours, abandonnée sur une île inhospitalière, en pleine mer, survit pendant deux ans et demi durant lesquels elle accouche seule. Une histoire à dormir debout diriez-vous ? Il n’en est rien ! Ce récit est bien réel et c’est celui de notre femme rebelle du mois : Marguerite de La Rocque.



Activités de Garance

Tarifs et modalités d'inscription


A Bruxelles



Dates Intitulé Lieu
samedi 27 avril 2019 de 9h30 à 16h30 Autodéfense pour filles de 14 à 15 ans Garance asbl,1000
Lundi 13 mai 2019, de 19 à 21h Entraînement mensuel : Techniques au sol 2 Garance asbl,1000
Samedi 18 et dimanche 19 mai 2019 de 10 à 17h Défense verbale pour femmes Garance asbl,1000
22 mai à 19h Séance d'info pour futures membres Garance asbl,1000
Samedi 1er et dimanche 2 juin 2019 de 10h à 17h Autodéfense pour femmes Garance asbl,1000
le 11 juin 2019 de 19h à 21h Séance d’information « Formation Enfants CAPables » Garance asbl,1000


En Wallonie



Dates Intitulé Lieu
(premier jour) mardi 7 mai 2019 de 10h à 17h Formation d’animatrices paires avec un handicap intellectuel AVIQ, 6000 Charleroi
Samedi 11 et dimanche 12 mai 2019 de 10 à 17h Autodéfense pour femmes Solidaris CMT, 7500 Tournai
Samedi 11 et dimanche 12 mai 2019 de 10h à 17h Autodéfense pour femmes Cinex ASBL,5000 Namur


Nous y serons



Dates Intitulé Lieu
3 mai, 18h30 Table ronde « Lutte des femmes contre les différentes formes de violences : institutionnelles, sociales, quotidiennes... » Salon du livre des droits humains, Hellemmes (FR)
9 mai 17h30-21h30 Atelier gratuit d'autodéfense pour personnes trans* et non binaires, avec PrideFestival Brussels Salle Lollepot, 1000 Bruxelles
12 mai 13h Right(s) now ! Marche pour le climat et les droits sociaux pour tou.te.s Gare du Nord, Bruxelles
14 mai 17h30-21h30 Atelier gratuit d'autodéfense pour femmes(cis et trans), avec PrideFestival Brussels Garance asbl, 1000 Bruxelles
15 mai 9h30 - 13h30 Atelier gratuit d'autodéfense pour femmes LBTI racisé.e.s, avec PrideFestival Brussels Garance asbl, 1000 Bruxelles


 

vous recevez ce message car vous avez participé à une de nos activités
ou manifesté de l'interêt pour celles-ci auprès de nous
Si vous ne voulez plus recevoir de message de Garance, cliquez ici
© Garance ASBL 2019, tous droits réservés