Si cette Newsletter ne s'affiche pas correctement, cliquez ici.
Vous ne voulez plus recevoir cette Newsletter? Une remarque, une suggestion ? Contactez-nous !
Garance asbl

 

 

Newsletter n° 85 – Mars 2019



AGENDA

Prochaines activités à Bruxelles, et en Wallonie



A LA UNE


Femmes vivant avec un handicap intellectuel


En octobre dernier, Garance a présenté les résultats de son projet pilote de prévention primaire des violences avec les femmes qui vivent avec un handicap intellectuel. Cinq d'entre elles ont été formées comme animatrices paires et ont, avec l'aide de leurs assistantes, assuré une série d'ateliers « sécurité » dans leurs institutions, abordant les actions de sécurité, poser ses limites, la sécurité en rue et à la maison. Certaines d'entre elles continuent d'animer des ateliers avec beaucoup de plaisir, mais elles ne sont pas assez nombreuses pour pouvoir répondre à la demande.

Ce pourquoi nous remettons ça en 2019. Lors de deux présentations interactives du projet à Bruxelles (1er avril) et Charleroi (5 avril>), les organisations, professionnel.le.s et femmes vivant avec un handicap intellectuel peuvent en savoir plus sur la nouvelle formation d'animatrices paires qui commence en mai. Nous y expliquerons le projet qui inclut cette année-ci aussi la construction d'un cinquième atelier sur les discriminations. Angélique (La Boulaie) y montrera, avec son assistante Céline, à quoi ressemblent les ateliers sécurité, et c'est aussi l'occasion de rencontrer les formatrices et de poser des questions.

La participation est gratuite, mais l'inscription est nécessaire. Inscrivez-vous pour la présentation à Bruxelles au secrétariat de Garance et celle à Charleroi à l'AVIQ.





GARANCE EN BREVES


Tout Garance en 18 minutes

Présenter en seulement 18 minutes Garance et sa lutte pour un monde meilleur exempt de la peur des femmes ? C’est le défi qu’a relevé notre directrice lors du TEDxUNamur ce 27 février. Le principe du TED est simple : autour d’un thème – cette fois-ci c'était « (Ré)solution » - une douzaine de conférencièr.e.s issu.e.s d’horizons divers sont invité.e.s à transmettre au public un message innovant et inspirant. Garance nous a fait rêver à un monde futur, où grâce à l’autodéfense féministe, les femmes ne seront plus tracassées à l’idée d’exprimer ce qui les dérange, de se promener en rue, de prendre une place égale dans la société. On en a profité pour faire écho au projet mené avec la ville de Namur pour l'aménagement du quartier Casernes, en expliquant comment en tenant compte de la parole des habitantes, on peut rendre l’espace public plus accessible et accueillant pour elles et pour tou.te.s.


Votre avis sur les marches exploratoires à Louvain-la-Neuve:

Nous vous en parlions le mois dernier, Corps Ecrits, la Maison Arc-en-ciel du Brabant Wallon et Garance organisent des marches exploratoires dans la ville étudiante. Nous avons réalisé un questionnaire afin de savoir quelles sont les envies et les disponibilités des femmes* intéressées afin de pouvoir créer un programme idéal pour elles. N'hésitez pas à diffuser l'info dans vos réseaux, et bien sûr à remplir le formulaire si vous voulez vous joindre à nous! *assignées ou se reconnaissant dans cette appellation.


Garance en grève

Ce n'est pas évident de participer à la grève du 8 mars quand on ne travaille pas officiellement ce jour-là. En effet, la majorité de l'équipe de Garance travaille à temps partiel et cet horaire n'inclut pas le vendredi. Mais vouloir, c'est pouvoir, et ce genre de détails ne nous arrêtent pas : nous avons tout simplement changé l'horaire de travail juste pour la semaine du 8 mars pour que toutes nos travailleuses puissent être en service le 8 mars... et faire la grève officiellement ! Notre secrétariat social nous a dit que c'est du jamais vu, et nous sommes fières d'avoir participé à la grève des femmes grâce à ce tour créatif.


Atelier « Chansons féministes de grève »

En prologue du 8 mars, Garance a pris part à l'incroyable effervescence de la mobilisation inédite pour la grève des femmes en proposant un atelier de chansons féministes de grève pour que, le jour J, on puisse porter nos voix, en chœur, au monde entier ! Le lundi 4 mars, les murs des locaux de Garance ont donc tremblé sous la voix des femmes chantant A la huelga, Bread & Roses, Frauen kommt her, Le Rock des femmes, Laisse les filles tranquilles, et tant d’autres (on a rajouté « nos » chansons au chansonnier de la grève). C’est avec surprise et émerveillement, que nous avons constaté le franc succès de cet atelier (45 participantes!). Et le monde entier a pu l’attester, le 8 mars, on était toutes prêtes : les femmes se sont fait entendre, envahissant les rues avec leurs chants, leurs slogans, leurs pancartes et leur force.





C'EST ARRIVE PRES (OU TRES LOIN) DE CHEZ VOUS


smiley

Féminicides – nos mortes

A la date du 25 mars, le blog Stop Feminicide Belgium recense au moins six femmes tuées en 2019 en Belgique pour le seul fait d'être des femmes. L'année 2018 s'est soldée avec au moins 35 féminicides.

smiley

STIB contre sexisme, 0-1

Les lectrices.teurs attentives.fs de cette newsletter se rappelleront : en février, nous avons croisé la STIB lors d'une audition au Parlement bruxellois pour parler de la lutte contre le harcèlement sexiste dans les transports en commun. A peine deux semaines plus tard, le service communication de la STIB lance une campagne sur Twitter pour faire connaître la nouvelle ligne de tram 9... avec un meme sexiste. Des députées de différents partis ont protesté contre cette objectivation des femmes, mais le service communication, à l'instar du ministre Pascal Smet, s'est réfugié derrière l'argument habituel de l'humour. C'est dommage que les efforts sincères du service prévention de lutter contre le sexisme soient décrédibilisés par leurs propres collègues et le ministre chargé de la mobilité...

smiley

Pologne : les LGBT+ sous attaque

Jarosław Kaczyński, président du parti d'extrême-droite Droit et justice et de facto leader du pays, vient d'annoncer la couleur pour les élections parlementaires et européennes de mai. Après les réfugié.e.s, le nouvel ennemi déclaré seront les personnes LGBT+ qui seraient un danger pour la famille traditionnelle, souhaitent reprogrammer les enfants dès le plus jeune âge pour brouiller leur sexe naturel et imposeraient leur political correctness sur les polonais.es asoiffé.e.s de liberté d'expression. Si cette manoeuvre électorale est calculée pour endiguer l'avancée d'une opposition fraîchement unie, elle pourrait s'avérer faire un flop. Car en Pologne, la communauté LGBT+ n'est pas aussi marginalisée que les réfugié.e.s ou les musulman.e.s ; selon des sondages, une majorité de la population est favorable à l'union civile pour tou.te.s. Et en février encore, le site pridenews.pl a nommé Kaczyński comme personnage le plus influent de la communauté LGBT+ car ses politiques hostiles aident la communauté à se solidariser et solidifier...

smiley

Anna Constanza Baldry nous manquera

Le neuf mars s'est éteinte la psychologue et criminologue féministe italienne Anna Constanza Baldry. Anna Constanza a dédié sa vie et ses recherches à la lutte contre les violences faites aux femmes, surtout à la protection et l'empowerment des victimes. Au cours de sa carrière, elle a milité dans, et dirigé, différentes associations féministes italiennes, dont Differenza Donna, une association qui protège les femmes victimes de violence et ASTRA, un service pour les victimes de harcèlement. En Italie et à niveau international, elle a formé nombre de professionnel.le.s dans ces domaines. Ces dernières années, elle était engagée dans le développement d'une stratégie nationale pour la protection des enfants de femmes assassinées par leur partenaire, lutte qui a mené en février 2018 à l'adoption d'une loi entérinant les droits de ces « orphelin.e.s spéciaux.ales ». Son décès prématuré provoque une brèche considérable dans le mouvement italien contre les violences. Nos condoléances à tou.te.s ses proches et camarades de lutte.

smiley

Grève 8 mars

Elles étaient des millions à travers le monde à prendre la rue de 8 mars pour défendre leurs droits. En Turquie, les pouvoirs publics ont interdit la manifestation du 8 mars et la police a attaqué au gaz lacrymogène les milliers de manifestantes qui refusaient cette répression. En Belgique, 15 000 femmes et leurs alliés ont marché à Bruxelles, Liège, Louvain-la-Neuve, Anvers et Gand, et des milliers ont participé à la première grève féministe du travail rémunéré et domestique, des études et de la consommation. Et ce succès n'est qu'un début : une manifestation est prévue le 31 mars pour le droit à l'avortement, et une assemblée générale du Collecti.e.f 8 mars a lieu le 27 avril pour continuer la lutte. Et, bien sûr, une nouvelle grève le 8 mars 2020...


smiley

Şule Çet, symbole du combat féministe en Turquie

Il faut souvent un événement dramatique pour que les consciences s’éveillent et que les choses bougent. En Turquie le viol et le meurtre de Şule Çet pourrait être ce déclic. Les hommes accusés d'avoir violée et tuée la jeune femme ont tenté de faire passer sa mort pour un suicide, mais des sms et un appel au secours à une amie de la victime, ainsi que le rapport d'autopsie pointaient clairement dans la direction du meurtre. Le grand public est scandalisé par le fait que deux fois de suite, des juges ont libéré les inculpés malgré le risque de fuite et ont diminué les faits en « coups et blessures et attentat à la pudeur ». La pression publique et une campagne sur Twitter ont forcé la justice à remplacer le procureur en charge de l'affaire.Le nouveau procureur a ouvert un procès pour meurtre le 6 février dernier. Ce qui a mis le feu aux poudres c’est l'argumentaire des avocats de la défense et du médecin légiste: Şule Çet n’était pas vierge et n’aurait pas dû boire un verre au bureau avec son chef et un autre homme. En attendant le verdict, les protestations de millions de personnes continuent.


smiley

#Metoo, épisode 356

Le hashtag lancé par Tarana Burke est devenu viral quand des femmes médiatisées l'ont utilisé pour dénoncer les agressions sexuelles dans leur secteur, suite à la publication d'une « liste des hommes de média pourris ». Cette liste avait été créée par Moira Donegan avec le but de s'avertir entre femmes des mains baladeuses et autres chantages de leurs collègues et chefs. Un des listés, Stephen Eliott, a porté plainte contre Moira Donegan pour lui avoir infligé de manière intentionnelle ou négligente de la détresse émotionnelle. Début mars, une juge a déclaré la plainte nulle, car le plaignant n'avait aucune preuve que Donegan avait agi par malice. Si ce match a été décidé en faveur des femmes, Eliott ne baisse pas les bras pour autant et tentera une autre plainte contre Donegan, probablement pour diffamation. Et probablement avec le même résultat...


smiley

Avortement : la lutte n'est jamais finie

Après une campagne féministe de longue haleine, l'Irlande a autorisé l'avortement en décembre 2018. Par conséquence, l'association Abortion Support Network qui aide depuis des années les femmes des îles Irlande et Man de trouver un avortement sûr et abordable a obtenu des ressources disponibles pour étendre ses services à une autre île. Malte est le seul pays membre de l'Union européenne où l'avortement est interdit en toutes circonstances, forçant les femmes de recourir à des avortements à l'étranger ou en clandestinité, avec tous les risques que cela englobe. ASN opérera dorénavant à Malte et à Gibraltar, un bel acte de solidarité féministe.



smiley

L'ONU contre les violences obstétriques

Après qu'en 2018 la campagne #BreaktheSilence a recolté 400 témoignages de croates victimes de violences obstétriques, l'ONU met la pression sur le gouvernement. Le Haut Commissaire des droits humains de l'ONU a demandé d'urgence que la Croatie protège les droits reproductifs et sexuels des femmes et prévienne les violences obstétriques, notamment en mettant en place une enquête indépendante. Les femmes, y compris la parlementaire Ivana Nincevic-Lesandric, ont témoigné d'interventions chirurgicales sans anesthésie, de violences verbales et des traitements contre le gré des patientes, entre autres. Des responsables politiques et des médecins ont nié ces témoignages, allant jusqu'à questionner la sensibilité à la douleur et l'intelligence des femmes.


smiley

Césars pour des films sur les violences

La cérémonie des Césars a récompensé le film de Xavier Legrand, Jusqu'à la garde, qui met en scène Miriam (Léa Drucker), divorcée qui se bat pour la garde exclusive de son fils contre un ex-mari violent. L'actrice a évoqué dans son discours toutes les Miriams qui vivent cette réalité au quotidien, et toutes les féministes qui se battent à leurs côtés. Autre film récompensé: Les Chatouilles d'Andrea Bescond et Eric Métayer qui aborde l'abus sexuel des fillettes à travers l'histoire d'Odette qui a subit des viols d'un ami de ses parents pendant son enfance. C'est un signal encourageant que les mentalités évoluent enfin sur les violences faites aux filles et aux femmes – il reste de rappeler encore et encore l'importance de la prévention !




ON A LU, VU, ECOUTE POUR VOUS...


No Surrender

Pour ce mois de mars, mois important de l'histoire des femmes, et en honneur de la grève des femmes contemporaine et future, nous avons lu pour vous un classique féministe. No Surrender (« aucune capitulation », un slogan des suffragettes) est un des peu nombreux romans qui témoignent du mouvement suffragiste anglais. Paru en novembre 1911, le roman raconte le destin de Jenny Clegg, une ouvrière des usines de textile dans la région industrielle du Nord de l'Angleterre. Au travers de son cheminement de militante, on apprend tout sur les débats houleux qui dominaient l'arène publique de cette époque. Pour vous permettre de prendre la mesure du courage de ces femmes, lisez notre compte-rendu, ou encore mieux : l'original !

Constance Maud (2011 [1911]) : No Surrender. London, Persephone Books.



Les personnes âgées, ont-elles un sexe ?

Quel(s) regard(s) poser sur l’intimité des personnes âgées ? Telle était la question de départ d'un après-midi réflexif organisé par le CLPS Brabant wallon, Eccossad, Pallium et Respect Seniors ce 14 mars à Wavre. Garance y était et vous fait un compte-rendu des échanges, avec en ajout une analyse de genre qui manquait malheureusement au débat.





LA REBELLE DU MOIS


La Chevalière noire

Si l’histoire de Mulan vous a fascinée car vous admirez les femmes guerrières qui s’infiltrent dans les bataillons et dégomment les hommes dans les rangs qui leur font face, notre femme rebelle du mois de mars va vous combler. Khawla bint Al Azwar, connue sous le nom de Chevalière noire, se consacre à la fois aux soins médicaux et aux combats sur le terrain militaire. Elle illustre à merveilles l’éventail des ressources dont disposent les femmes pour être sur tous les fronts à la fois.





AGENDA


Activités de Garance

Tarifs et modalités d'inscription

A Bruxelles

Dates Intitulé Lieu
Lundi 1 avril 2019 Présentation des ateliers de sécurité par et pour les femmes vivant avec un handicap intellectuel Garance asbl,1000
WE 6 et 7 avril 2019 de 10h à 17h Autodéfense pour femmes Garance asbl,1000
Lundi 8 avril 2019, de 19 à 21h Entraînement mensuel: Techniques au sol 1 Garance asbl,1000
Samedi 27 avril 2019 de 9h30 à 16h30 Autodéfense pour filles de 14 à 15 ans Garance asbl,1000

En Wallonie

Dates Intitulé Lieu
Vendredi 5 avril 2019 de 9h30 à 13h00 Présentation des ateliers sécurité par et pour les femmes vivant avec un handicap intellectuel AVIQ, 6000 Charleroi
Samedi 20 avril 2019, de 15 à 18h Entraînement à Louvain-la-Neuve Infos et insciptions : Chez Zelle,1348 Louvain-La-Neuve
Samedi 11 et dimanche 12 mai 2019 de 10 à 17h Autodéfense pour femmes Solidaris CMT, 17500 Tournai
Samedi 11 et dimanche 12 mai 2019 de 10 à 17h Autodéfense pour femmes Cinex ASBL,5000 Namur



Avec la participation de Garance



Dates Intitulé Lieu
4 avril 2019 de9h à 17h Quelles voix·voies pour la prise en compte des Violences Basées sur le Genre (VBG)? Regards croisés sur les bonnes pratiques d’ici et d’ailleurs. Médecins du Monde Belgique 1050, Bruxelles


 

 

Si vous ne voulez plus recevoir de programme de Garance, cliquez ici
© Garance ASBL - www.garance.be - info@garance.be